bébé

Mon bébé ouvre les yeux, La tornade c’est réveillée !

Toute nouvelle journée amène, avec un bébé, son lot de nouvelles aventures ! Les journées qui se ressemblent sont rares. Entre les petits bobos, les « veux miam, papa veux miam », les couches à changer, lui courir après partout dans la maison (et oui ces petites bêtes apprennent à marcher), ranger ce qu’elle dérange 10 s plus tard ce qui équivaut à mettre hors de sa portée toute sorte d’objet, la journée est bien remplie.


À son réveille, c’est bran-le-bas de combat. Il n’y a pas de demi-mesure, pas de « j’immerge tout doucement », elle est directement branchée sur le 230 V dès que ses yeux sont ouverts ! Pas de phase alternative qui tienne, elle met la maison sens dessus dessous en continu !


Des piles montées sur ressorts. C’est plus un salon, c’est la terre du milieu ! Des orques en plastique qui jonchent le sol, les peluches en guise de nains sur le canapé et Fredon avec “son précieux” sur le tapis sous la table. Et moi au milieu, lui disant en pleurnichant « Vous ne passerez pas ! »

Bébé s’en donne à cœur-joie !

bébé assis avec jouet

En général, après son petit-déjeuner, je laisse libre cours à son imagination, je la laisse « vandalisée » le salon, m’interposant que très rarement pour lui interdire de se faire mal.
Et elle s’en donne à cœur joie.
Et vas-y que je cache les télécommandes. Le téléphone de papa, il fait du bruit, je vais appuyer dessus, heu… non, marcher dessus, c’est mieux !!! Tirer sur les cheveux de ma grande sœur ! C’est chouette, elle n’arrête pas de faire de grands gestes !

Ah c’est vrai on a un lapin, je vais ouvrir la porte de sa cage pour lui rendre sa liberté. Je vais faire manger Ie pékinois de maman, il a l’air d’avoir faim et je vais aller jouer dans sa gamelle d’eau afin de se rafraîchir, il fait chaud en plus. Je vais aller sur le fauteuil à bascule puis dans la cuisine vidée un tiroir et dans les toilettes pour dérouler le papier ! Ah, j’ai toujours chaud, on va y plonger les mains et se badigeonné.
Enfin bref… Elle n’arrête pas une seconde.

Et puis viens l’heure du biberon.

Elle me suit jusque dans la cuisine et me regarde lui préparer son lait tout en me serrant la jambe avec son doudou dans les mains.


Dès qu’elle me voit agiter son biberon pour mélanger le lait, elle se précipite vers le canapé et va s’installer sur son coussin. Et là, je vois deux petits bras tendus, qui s’agitent impatiemment dans les airs. Elle m’arracherait presque le biberon des mains pour l’avoir plus vite. La tétine s’envole et atterrit sur ma tête, elle me regarde et sourit d’un air malicieux semblant dire « je t’ai bien eu ».


Une fois « la bête » rassasiée, elle s’endort paisiblement le doudou à la main. La sieste salvatrice est enfin arrivée. Manque de pot, je m’endors aussi exténué par tant d’énergie.


Aïïïïe !!!!! Pourquoi j’ai aussi mal au front ? Je me réveille en sursaut, et là je la vois sourire aux lèvres, la télécommande de la télé à la main. Léger coup d’œil sur le téléphone, 30 minutes de sommeil !!! Après tout ce qu’elle a fait ce matin, c’est tout ? Et c’est reparti de plus belle jusqu’à l’heure du bain.
Le soir elle s’endort assez rapidement, on va pouvoir se reposer… On se regarde ma femme et moi… Il faut ranger le salon ! Le repos, ça sera pour plus tard.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.