À quel âge bébé marche

À quel âge bébé marche-t-il ?

[et_pb_section fb_built=”1″ _builder_version=”4.8.2″ _module_preset=”default” custom_padding=”0px|||||”][et_pb_row _builder_version=”4.8.2″ _module_preset=”default”][et_pb_column type=”4_4″ _builder_version=”4.8.2″ _module_preset=”default”][et_pb_text _builder_version=”4.8.2″ _module_preset=”default” hover_enabled=”0″ sticky_enabled=”0″]

L’un des meilleurs moments qu’on a vécus ma femme et moi, c’est quand notre fille a fait ses premiers pas. On la voyait chaque jour grandir et prendre dans l’assurance dans ce qu’elle faisait. Quand elle se retournait seule ou quand elle s’agrippait à mon pantalon pour se tenir debout. Une période mémorable.

On voyait son évolution dans l’apprentissage de la marche. Déjà à partir de 4,5 mois, elle commençait à ramper un peu partout dans la maison. On a investi dans les barrières à mettre au niveau des escaliers. Elle essayait tout le temps de les monter. Ensuite vers les 8,9 mois, elle a commencé à se tenir toute seul debout. On voyait dans ses yeux qu’elle était fière d’elle. Elle arrivait à se tenir debout sans personne sur ses pieds, le pied !

Comment les bébés apprennent à marcher ?

Comme à chaque étape de sa vie et lors des consultations chez son pédiatre, on posait plein de questions au médecin.

À partir de quel âge bébé marche à quatre pattes ? Quel âge bébé marche trotteur ? Un chariot de marche bébé à quel âge ? À quel âge bébé marche avec un trotteur ? Quel âge bébé marche seul ? Tout un tas de questions légitimes.

D’après son pédiatre, le bébé doit développer des aptitudes, telles que la coordination, l’équilibre, la force pour tenir sur ses deux jambes, etc. Tout pour le préparer au mieux pour qu’il puisse marcher tout seul.

Le pédiatre nous a expliqués qu’il y a 5 grandes étapes dans le développement de bébé pour la marche.

  • À 4 mois, il commence à se retourner tout seul.
  • À 6 mois, il commence à s’asseoir.
  • À 9 mois, il commence à s’agripper partout et à se hisser sur le canapé par exemple pour se tenir debout.
  • À 10 mois, il se tient aux meubles pour pouvoir se déplacer debout et explorer un peu plus son environnement
  • À 12 mois. Il commence à marcher seul. On ne peut plus l’arrêter. Toute la maison y passe. Il faut donc faire attention et enlever tout ce qui peut-être dangereux pour lui.

Bien entendu, tous les bébés n’ont pas la même évolution. Tout dépend aussi de la stimulation des parents. C’est tout à fait normal que votre bébé soit en avance ou en retard sur ses chiffres qui sont une moyenne.

Néanmoins, si votre bébé ne marche toujours pas passé 18 mois, il est conseillé de consulter son pédiatre. D’ailleurs à l’époque, le médecin de notre fille nous a donné quelques signes pour voir si notre bébé avait du retard sur son apprentissage de la marche.

  • Il n’arrive pas à se retourner dans les deux sens.
  • Il n’arrive pas à s’asseoir même avec votre aide.
  • Il supporte mal le poids sur ses jambes

Il nous a donc donné quelques conseils pour aider notre enfant à commencer à marcher :

Il faut qu’il soit à l’aise dans son environnement pour le permettre de se développer. Il nous a demandé de prendre du temps avec bébé pour jouer. Le mettre debout et l’attirer vers nous avec des jouets sonores par exemple. Au fil des jours, il prendra de l’assurance.

bébé qui marche

Woman photo created by pch.vector – www.freepik.com

Il faut développer ses muscles. Et quoi de mieux pour développer ses muscles que de bouger ? Il faut l’encourager à bouger. Comme ça, il développe sa motricité, sa coordination, etc. Nous ce qu’on faisait ma femme et moi, c’est de s’asseoir l’un en face de l’autre à un mètre de distance et on l’appelait chacun son tour pour qu’elle se dirige vers nous debout. Quand elle a commencée à se déplacer on sautait de joie et l’encouragé pour lui montrer qu’elle était sur la bonne voie.

Au début, quand elle a commencé à marcher, on était un peu inquiet. Elle manquait d’assurance dans ses pas et tombait sur les fesses souvent. On était donc tout le temps derrière pour lui éviter des chutes. Du coup, pour éviter qu’elle ne se blesse, on a sécurisé son espace de déplacement. On a mis hors de sa portée tous les objets dangereux.

On refermait toutes les portes derrière nous. On a verrouillé aussi toutes les portes de meubles où elle pouvait avoir accès. On a investi dans les rembourrages pour le coin des meubles et des tables. On a donc mis une barrière en haut et une en bas des escaliers pou éviter qu’elle ne prenne goût à l’escalade. Quand on faisait à manger, on faisait bien attention à ce que les marmites soient à l’arrière de la gazinière.

Bien qu’il permette à bébé de se déplacer facilement dans la maison, le trotteur n’est pas conseillé par les professionnels de la santé. En effet, quand vous mettez votre bébé dans un trotteur, il aura plus de simplicité à atteindre des endroits ou peu se trouver des objets risqués. Et surtout comme il est assis dans le trotteur, les muscles du bas de son corps ne se développeront pas comme il faut.

Les premiers pas de notre fille étaient le début d’une nouvelle ère ! Il fallait faire attention à tout car elle courait partout et touchait à tout. Mais c’était un plaisir de la voir gambader partout dans la maison.

Elle est grande maintenant. Quand on sort faire les courses, elle ne veut plus qu’on la porte, elle veut marcher seule comme nous…

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.